Le projet TERZEO

La Présentation du projet

cropped-dc3a9charge-ect-moissy-04-20161.png

la société TERZEO projette d’exploiter une plate-forme de tri et de valorisation de terres issues de chantier du BTP associée à une installation de stockage type ISDD (Installation de Stockage de Déchets Dangereux) située lieu « Bois de l’Epinette » et « La Barricade » sur le territoire de Villenoy et lieu-dit « La Barricade » et « Les longues Raies » sur le territoire d’Isles-les-Villenoy.

Selon la présentation faite par les sociétés Clamens et Cosson (filière du groupe Bouygues via Colas) partenaires financiers de la société Terzéo, spécialisées dans la valorisation de déchets de chantiers du BTP, ce projet vertueux garantit un haut niveau de maîtrise environnementale.
Les 60 hectares des anciens bassins de la sucrerie Béghin-Say situés sur les communes de Villenoy et Isles-lès-Villenoy auront le privilège d’accueillir une plateforme de tri hydraulique et de valorisation de terre de terrassement associée à une installation de stockage.

cropped-gravats_btp1.jpg
Ces anciens bassins seront dépollués et la plateforme de tri valorisera par un processus novateur 75% des 200 000 tonnes de déchets annuels en provenance de chantiers du bâtiment, liés notamment aux travaux du Grand Paris, évitant le recours aux carrières de granulats et de sable.

Mais réellement ?

Pour la première fois dans le Pays de Meaux, une Installation de Stockage de Déchets Dangereux est susceptible de s’implanter à quelques centaines de mètres des habitations et du site Natura 2000 des « Boucles de la Marne ». Ce site stockera 40 000 tonnes de déchets dangereux pendant 30 ans.

image_2008_12_18_1229617435

Pour transporter les 200 000 tonnes annuelles de déchets dangereux est la route. Si on se reporte à la rubrique du projet consacrée aux flux, la RD 5 verra son trafic journalier moyen augmenter de près de 100 poids lourds aller-retour et de 10 à 14 véhicules légers en double fret sur une amplitude horaire allant 7h à 22h. A noter que l’impact de ce trafic supplémentaire sur la RN3 n’a pas été étudié.

Terzéo se dispense de rappeler que dans le périmètre du projet,  l’essentiel des polluants déjà sur le site : cadmium, arsenic… est confiné dans un  sarcophage, propriété de TÉRÉOS, anciennement Béghin-Say. TÉRÉOS pour raison financière s’oppose à toute dépollution ainsi le sarcophage  continuera de menacer par ses écoulements résiduels la Marne et les nappes phréatiques.

Publicités